Biométhanisation

L’expertise reconnue du CNETE a permis de mener plusieurs projets de développement et de transfert technologique dans le secteur de la biométhanisation. Pour appuyer son expertise, le CNETE possède trois plateformes dédiées à la digestion anaérobie : laboratoire, pilote 300 litres et plateforme mobile de 4 500 litres (voir liste des équipements).

De par ses connaissances approfondies et son expertise, l’équipe du CNETE a mis au point un outil informatique qui fonctionnant à l’image d’un simulateur décisionnel pour le calcul de l’alimentation du digesteur et qui agit comme tutoriel de la prise de décisions et la réalisation d’opérations quotidiennes. Cet outil permet entre autre de calculer le mélange et la dilution optimale des intrants lors de l’insertion dans le procédé. De plus, cet outil balise les opérations en fonction de plus de 14 paramètres physico-chimiques simultanément et émet des recommandations lors de non-conformité de niveaux de ces paramètres au moment de leur détermination.

Le CNETE est donc en mesure de vous offrir un appui pour vos projets en vous offrant les services ci-contre mentionnés :

  • Quantification du gisement susceptible d’être valorisé en biogaz;
  • Caractérisation et qualification des différentes fractions du gisement;
  • Évaluation du potentiel méthanogène des différentes fractions du gisement- BMP;
  • Élaboration des recettes et des ratios de mélange;
  • Évaluation des technologies potentielles (prétraitements, digesteurs, valorisation du biogaz);
  • Analyse Technico-économique du projet;
  • Pilotage : validation et optimisation des ratios de mélange et des paramètres d’opération;
  • Formation et appui technique au démarrage;
  • Accompagnement lors du démarrage de l’usine;
  • Appui aux opérations de l’usine;
  • « Trouble Shooting ».

Bioprocédés industriels

Développement et optimisation des Procédés biologique de digestion, fermentation ou production de composés ayant un intérêt industriel pour les secteurs :

  • Biologie moléculaire et microbiologie
  • Environnemental: digestion aérobie et anaérobique
  • Nutraceutique et probiotique
  • Pharmaceutique
  • Agroalimentaire
  • Énergétique: biogaz, biocarburant
  • Production de biomolécules d’intérêt
  • Chimie verte : production de composés biosourcés en remplacement des composés pétrochimiques

Le CNETE possède un laboratoire de microbiologie, de biologie moléculaire et de fermentation conforme et accrédité aux normes de confinement 2 lui permettant de travailler avec plusieurs souches de micro-organismes offrant ainsi beaucoup plus de potentiel de développement pour votre entreprise. De plus ce laboratoire est équipé d’appareil à la fine pointe de la technologie, passant de l’échelle laboratoire à une échelle de production semi-industrielle (voir liste des équipements).

Électrochimie et technologie membranaires

Développement et optimisation des procédés de filtration, extraction, concentration et purification par membranes :

  • Microfiltration;
  • Ultrafiltration;
  • Nano-filtration;
  • Osmose inverse;
  • Électro dialyse et électro-séparation.

Cet axe de recherche important au CNETE, touche particulièrement les secteurs suivants :

  • Secteurs miniers;
  • Agro-alimentaire, aliments fonctionnels et nutraceutiques;
  • Pharmaceutique;
  • Traitement des eaux municipales et industrielles;
  • Traitement et valorisation des rejets ainsi que la plupart des procédés chimiques.

Filtration et traitement des gaz et GES

La hausse des émissions de GES et ses répercussions sur le climat, poussent les pays industrialisés à développer des solutions permettant la réduction, la séquestration et la captation de ces gaz. Le CNETE se positionne parmi les pionniers dans ce domaine en proposant des approches novatrices en ce qui a trait à la réduction, la séquestration et la captation des GES.

Certaines approches comme la filtration membranaire à fibre creuse ou bien dans le développement de nouvelle membrane organométallique mixte, rendant les membranes plus spécifiques et plus performantes. Ou encore dans le développement de procédés de photocatalyse permettant la destruction des COV ou bien dans le développement de nouveaux procédés de biofiltration des gaz.

Ces approches peuvent et pourront être appliquée au sein de plusieurs activités industrielles, comme :

  • La filtration du biogaz et du gaz naturel;
  • Le traitement des émissions de COV provenant d’activité industrielle, tels les entreprises produisant et utilisant des peintures;
  • Le traitement des gaz provenant des sites d’enfouissement et des stations d’épuration;
  • La purification de certains gaz spécifiques.

Nanotechnologies

Les nanotechnologies représentent l’ensemble des techniques permettant de fabriquer, d’observer, de mesurer des objets, structures et systèmes dont la taille est comprise entre 1 et 100 nm et dont les propriétés découlent spécifiquement de cette taille nanométrique. Selon des estimations évaluées en 2010 par la DIRECTION RÉGIONALE DE L’INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L’ENVIRONNEMENT dans son rapport sur les enjeux et défis de l’industrie des nanotechnologies, le marché mondial des nanotechnologies devrait atteindre entre 1 000 et 3 500 milliards d’euros en 2015. Aujourd’hui, c’est près de 15 % des activités industrielles qui utilisent les nanotechnologies.

Le CNETE œuvre dans cet axe de recherche depuis déjà quelques années et plus spécifiquement sous l’angle de la détection, l’analyse et la caractérisation de ces nanomatériaux. L’objectif de ces travaux est de mieux comprendre son impact et ses interactions dans l’environnement. De plus le CNETE œuvre depuis peu sur des travaux de recherche tenant à développer des fonctionnalités transférable à des matériaux et revêtements dans le but de les rendre interactifs avec leur environnement (microsphère, média pour micro-organismes, peinture, revêtement photocatalytique, biosenseur).

Chimie Analytique

Le CNETE possède un imposant parc d’équipement spécialisé en chimie analytique (voir liste des équipements hyperlien vers équipement chimie analytique). Avec son équipe chevronnée, le CNETE excelle dans le développement de méthode analytique spécifique pour la détection, quantification et caractérisation de composés spécifiques. De par ces connaissances et son expertise, l’équipe du CNETE est en mesure de vous appuyer dans vos projets de développement de produit, de caractérisation moléculaire, de compréhension de la cinétique de production ou de dégradation desdits composés ou bien tout simplement dans la validation ou le contrôle qualité.